14 oct. 2008

NEG ZAYANN



Ce groupe a fusionné en GUADELOUPE dans la commune de Sainte Anne lors des années 90.
Avec à son bord un mélange de styles et de flow joliment diversifiés.
A cette période, c'est l'invasion du reggae dance hall et du hip hop sur l'archipel avec un public underground qui,
massivement suivait le mouvement.

Epoque fleurissante laissant naître une large épopée de différentes connexions influencées par les artistes de JAMAIQUE ou des USA.

La commune de Sainte Anne, connue pour ses magnifiques plages, son coté culturel et artistique,
est aussi la commune natale des membres issue de la formation NEG ZAYANN'.

NEG ZAYANN' est synonyme de fierté amour et respect vis-à-vis de GWADA.

La chère terre mère qui est une source de richesse patrimoniale et culturelle gardant toujours ce coté sauvage que la flore et la faune laissent encore entrevoir.

NEG ZAYANN' car contrairement à une bonne majorité de Djs , l'ensemble de la formation est purement et simplement originaire de la campagne et ainsi évoque des textes axés sur d'autres thèmes que les problèmes de cité ou de ghetto.

8 oct. 2008

TANYA SAINT-VAL


En vingt ans de carrière, Tanya St-Val a abordé avec bonheur une large palette de styles musicaux. Le zouk bien sûr, qui lui a valu sa célébrité...
Après un passage chez les Vikings de Guadeloupe, elle entre dans l'orchestre de Daniel Forrestal. Elle y rencontre Dominique Zorobabel, une des futures chanteuses de Zouk Machine. Elle continue à chanter les chansons de la grande Ella Fitzgerald dans les fêtes communales et les bals de Guadeloupe. Elle rencontre ensuite Pierre-Edouard Décimus, manager du groupe Kassav, qui lui fait découvrir les studios des Antilles, là où elle exerce rapidement et souvent ses talents de choriste.
Après avoir passé quelques temps en tournée avec Expérience 7 et Zouk Machine, elle sort un premier album éponyme en 86, délibérément zouk. Deux ans plus tard, elle récidive avec un autre album, sans nom lui aussi.
Après l'album solo de 89 "Zouk à Gogo" sur lequel on trouve le tube "Lanmou kréyol", sort en 91 "Soul Zouk", subtil mélange de zouk et de soul. A noter la contribution de Jacob Desvarieux, Patrick Saint Eloi, son vieux complice de toujours Willy Salzedo . Cet album va permettre à Tanya Saint-Val de s'imposer au-delà des limites de l'univers antillais, de figurer notamment au Top 50 (hit-parade français) pendant quatorze semaines.
Pour son deuxième album dans une multinationale (Phonogram), la belle Guadeloupéenne écrit les trois titres qui constituent "Pou Zot" enregistré pour les fêtes de Noël 94.
Dans le même temps, elle travaille avec Willy Salzedo sur son nouvel album "Mi". La même année, elle entreprend une tournée avec le rocker hexagonal Johnny Hallyday avec qui, d'ailleurs elle interprète un duo.
De plus en plus intégrée au milieu musical métropolitain, elle assure en 95 la première partie de Michel Sardou. Mais elle retourne à ses premières amours dès l'année suivante en sortant un album (toujours chez Phonogram) intitulé "Améthiste", avec la collaboration de Jean-Michel Rotin.

Après un silence de plusieurs années, Tanya revient avec un album intitulé "Secret" qui sort fin 98. Très franchement tourné vers le zouk-love, cet opus aborde néanmoins des sujets sérieux comme l'abolition de l'esclavage et l'identité antillaise dans "Solitude" ou l'enfance dans le duo avec Sonia Dersion, "Tant de temps". D'après les aveux de la chanteuse, il est beaucoup plus personnel que les précédents albums. Elle a quasiment tout supervisé sauf les arrangements musicaux qui ont été confiés à Frédéric Wurtz.
Elle collabore en 1999 au projet Bisso Na Bisso de Passi pour lequel elle reçoit un disque d'or pour sa participation à ce projet.
Le 2 juin 2000, pour fêter ses 15 ans de carrière, elle se produit au Zénith de Paris, concert retransmis en direct dans toutes les Antilles. Tanya y reçoit ses amis (Lady Lesttee, Bisso Na Bisso, Dédé St Prix, Akiyo) et un disque live est réalisé pour marquer l'événement.
Six mois après la naissance de ses deux garçons, elle revient en 2002 avec son nouvel opus "Ansanm", promenade joyeuse dans l'univers du zouk dans lequel elle flirte avec ce blues qu'elle aime tant. Comme à son habitude, Tanya y multiplie les rencontres avec l'Haïtienne Emelyne Michel et d'autres grands noms de la musique antillaise comme Frédéric Caracas, Dominique Panol ou Dominique Coco.
Pour la première fois, elle chante un titre de son père, Tino Saint-Val, et fait un clin d'oeil à ses fans de la première heure avec une reprise de son premier zouk love "Sa mwen ka mandéw" enregistré il y a une quinzaine d'années. Le 16 décembre 2002, elle donne un concert unique à l'Olympia à Paris.
En 2003, elle se produit aux États-Unis, au Canada et obtient le prix Sacem Guadeloupe de "meilleure interprète féminine de l'année" et celui de "meilleur album de l'année".
En 2004, elle s'associe à la chanteuse Dominique Zorobabel, du groupe Zouk Machine, pour enregistrer, sur des tempos zouk, R&B ou ragga, une série de chants classiques de Noël ainsi que quelques compositions personnelles afin de rendre gloire à Dieu. C'est chansons figurent sur l'album "Noël Gospel" qui sort à l'approche des fêtes de fin d'année.


Sa voix chaude et sensuelle, servie par un professionnalisme incontestable, fait de Tanya Saint-Val, une des meilleures représentantes "glamour" de la musique antillaise.

MALI


Originaire du Morne Rouge, MALI fait ses débuts dans le rap à 17 ans avec BlackAlikcious et Epileps (Ras & Racine) sous l'influence du rap américain (Dazefx, A tribe called quest, Time Bomb, Wu-Tang Clan..).

En 1998, MALI s'installe en Guadeloupe afin de poursuivre ses études, où il côtoie le milieu underground de l'île. Il pose pour la première fois avec Egzotik sur la mixtape « Gwada Master » produite par Big Shun. Ensuite, il fait la rencontre de Man Dragon, animateur d'une émission underground sur la bande FM (106.2). Par la suite, le producteur de la radio lui propose de faire un album intitulé « 2 Môs 4 Pawols », avec des featuring tels que : Tiwony, Lion P, Sadyk Elixir...

En 2002, MALI s'envole pour Toulouse, où il retrouve BlackAlikcious compère des débuts. De plus, participe à de nombreux free style radio sur Campus Fm et continue à se produire dans les bars toulousains. En second lieu, il fait la connaissance d'Adélib et rejoint le groupe de Hip-Hop Live « Uneat ». Après la sortie d'un album, le groupe se produit dans les villes de Marseille, Nice, Tours, Paris, Auch et Toulouse.

2004 est l'année où il participe au projet de Kickilla Record, « Méga Watt », avec le morceau « Yo kompran yo bad ». Ses apparitions sur différentes compilations Dancehall s'enchaînent avec : « Nèg ghetto » sur Dancehall Tracks 1,puis « Dèyes styl'ki ni styl' »sur Dancehall Hatta, ainsi que « Travail non stop » sur Killa Session 2 featuring Mighty Kalimba.

La force de ses textes le rend omniprésent dans le milieu underground. Mali et Egzotik produisent « West Indies Best Tuff », mixtape où l'on retrouvera entre autre : Neg Lyrical, Krys, Boogie Flaha, Rachid, BLS, Gwiz, Benz'n, Gwada boyz...

MALI sort son 1er single Metrizé Tchad Aw » Hit de l'été 2007, extrait de son street cd « Flow 55° ». Un album riche en Hip-Hop, Crunk, réalisé par Dj Traxx et Dj Gil', avec de nombreux featuring tels que : Lieutenant, Shaolin, Kalimba, Elvys, Kalash, X-man, Blenda, Burnit, Yeahman C...

MALI s'impose donc comme le phénomène Hip-Hop Crunk de la Martinique.

JEAN-MICHEL ROTIN


Jean-Michel Rotin est l'un des plus ingénieux artistes de zouk, et est d'ailleurs un des créateurs du Zouk RnB (mélange de zouk lov et de Rnb), style très prisé des artistes de la nouvelle génaration tels que Kaysha, Nichols et d'autres... Jean-Michel Rotin dit "JMR" ou "69" (parce qu'il est né en 1969) a commencé à se faire connaître du public avec le groupe ENERGY et le tube "Paket Moun" en 1989.
Il enchaîne ensuite avec "Lè ou lov", son plus grand succès, mais également "Cherylane" et "Séñorita Dieze". Cette série de tubes le propulse immédiatement au rang de grand espoir du zouk.

Le deuxième album du groupe est donc déjà très attendu, et Jean-Michel Rotin constitue à lui seul une véritable attraction.
Cet album sera aussi son dernier album au sein de Energy. Il apparaît différent, relooké avec les cheveux défrisé et un son novateur particulièrement aprécié du jeune public. L'album est un succès avec des chansons comme "Sof vou", le méga tube "Adié en nou" ou encore "San vou".

1994 est certainement sa plus belle année jusqu'à aujourd'hui : l'album "Héros" est une grande réussite, avec 9 titres recherchés tant musicalement qu'au niveau des textes. Il se vend à plus de 75000 exemplaires, ce qui est un excellent chiffre pour un album de zouk, (sachant aussi qu'un disque d'or est atteint pour 100 000 exemplaires vendus). Plus de la moitié des morceaux sont des tubes: "Héros", "Un Homme", "Cigaret", "Ella", "Sé Baw" ou encore "My Love".

Deux ans plustard en 1996, Jean Michel Rotin se lance dans la production sous le label "Stuff Records". Il sort son deuxième album solo, justement intitulé "Solo". Le son et les textes sont moins riches que dans ses précédentes apparitions. Le disque est néanmoins un bon album qui lance par ailleurs le fameux Zouk RnB tel qu'on le connaît aujourd'hui avec le tube "Mwen ni to" interprété par Marie-loo Coopen et Jennifer Visenjoux. C'est aussi sur cet album qu'on découvre Kaysha, une des futures stars du Zouk Rnb. Après l'album "Solo", Jean-Michel Rotin sera demandé par de nombreux artistes pour ses talents de compositeur. Tanya Saint-Val, Sonia Dersion et bien d'autres... Il participe également à deux albums du groupe JM Harmony et prouve encore une fois sa grande créativité sur des morceaux tels que "Adan péyi a bondié" et "And I Love her" tous deux de vrais tubes des étés 97 et 98.

En 1998, Rotin sort l'album "PREVIEW" avec un sous-titre énigmatique "Zouk Is dead?" (Le zouk est-il mort?), une question que beaucoup se posent à l'époque tant le zouk manque de créativité et d'inventivité pour se renouveller. Le son de cet album se rapproche d'ailleurs plus du rnb et du rap que du zouk proprement dit.

2002, Rotin effectue des séjours à New York, en Guyane, en Guadeloupe et à Paris pour la préparation de son 3eme album solo qui devrait être intitulé "Nation".

JEAN-MARIE RAGALD


Jean-Marie RAGALD est un célibataire du signe du Lion. Perfectionniste, ambitieux, sympathique, il cumule ces qualités à un talent certain d'autodidacte. Passionné par la musique et le football, il pratique les deux assidûment et avec autant de succès.

Malgré un côté impulsif et nerveux, il s'impose comme sensible et agréable à vivre.

Simple dans ses rapports avec les gens, il aime que ceux qu'il fréquente le soit également. Il apprécie beaucoup la compagnie féminine qui l'inspire dans son travail. Hédoniste, il aime la vie, la danse, la bonne chair, sortir entre amis et... amuser la galerie! :o)

Il ne supporte pas l'hypocrisie, les faux amis, la jalousie, l'injustice et les détracteurs.
Il pratique la basse, les claviers mais c'est au chant qu'il s'impose définitivement en 2001 avec le succès public de l'année, "Prisca".

Son rêve est de réussir dans la musique afin de "donner un sens à sa vie privée et fonder une famille"...


Il débute avec le groupe ORIGINAL comme bassiste, puis avec NATURAL, un petit groupe de quartier monté avec des amis d'enfance (Lawrence Clais...) de son quartier de Redoute (Fort-de-France, Martinique).

Il évolue un peu plus tard avec le groupe DOUSSIN' pendant trois ans (95/97), petit groupe live très apprécié. Dans cette formation on retrouve Émile NAROYANIN, Fred JEAN-BAPTISTE, Miguel PAVY, Jean-Pierre BOROMEE...

Il rejoint ensuite le groupe OZON+, toujours à la basse, et tourne en live avec JESSBY & SIMPLE J, le fameux duo féminin de M'DANCEHALL.

C'est en 1996 qu'il décide de se mettre au chant et d'exploiter son talent d'auteur-compositeur. Il retrouve cette année-là des amis d'enfance, Stéphane MOREAU, Jean-Pierre BOROMEE, Pascal JOSEPH-ANGELIQUE avec qui il commence à travailler sur un concept de quatuor zouk, NEEDS. Ils ébauchent en quelques mois ce qui deviendra la version définitive de 4 LOVE (FOR LOVE). C'est la rencontre avec Ronald TULLE, qui s'occupera de la re-programmation des titres, qui est le déclencheur du premier album. L'album FOR LOVE, produit par Myzik Planèt, sort en 1999 et les quatre amis sont confiants, et avec raison puisque "Elle", le premier extrait de l'album est un succès. Il est également présent sur le premier album d'Emile NAROYANIN en tant que compositeur ("Sonj'"), arrangeur & programmateur.
Malheureusement, une divergence d'opinion met fin prématurément à ce groupe prometteur que fût FOR LOVE.

On retrouve Jean-Marie et Pascal en duo avec un nouveau concept en 2000, PIENJI, qui annonce déjà le changement de style qui s'opère en Jean-Marie, qui devient plus "tendance" et plus commercial. PIENJI obtient un succès d'estime. Parallèlement, le jeune homme est contacté par Déclic Martinique pour un concept jeune et sympathique, TEMPO ZOUK, et il s'associe à son amie Christiane VALEJO, pour écrire "Gabrielle" sur le TEMPO ZOUK et "Envi ba'w", qu'il chantera sur PIENJI. Il tape cette année-là dans l'oeil d'Emmanuel GRANIER qui lui confie la réalisation et la responsabilité d'écrire les titres de l'album des CHALLENGER'S Cédric VERNON & Jenny ANELKA, vainqueurs du Concours JM 2000.

En 2001, il est contacté par Guy SUIVANT & Alain AJAX de ZoukPlay Production pour UNITED ZOUK. Il écrit, compose et arrange trois titres, dont "Tellement fou", un titre de Jean-Pierre ANGEON et "Fantasm'", un titre d'Emile NAROYANIN. Mais il s'avère que le titre "Prisca", qu'il a écrit & composé pour lui, devient un méga-tube! Sollicité de toute part, il tourne dans toute la Martinique et arrive même au Zénith de Paris, invité par Médiatropical pour une Médiazouk Party. Un succès incontestable qui perdure jusqu'à ce jour.

2002, enfin la sortie du premier album solo. Le titre "Mary" est le premier extrait de "Forever". Après avoir cartonné avec "Toutes les nuits", son public découvre "Fow biswen", un duo avec Snake Tong.

2003, il mûrit encore et fait la première partie de Patrick St-Eloi le 14 février pour son concert de la St-Valentin en Mque.

2004, il inscrit deux inédits sur la compilation de Pastel Prod 200% Zouk, 100% Tubes dont "Avec Toi" qui reçoit un accueil très sympathique de la part de son public.

En 2005, il décide de préparer son second album solo, "Les larmes de mon âme" dont la sortie en Août 2005 coïncide avec son anniversaire, le 10 Août. Le premier single "Lannuit" est un tube dès sa sortie.



2007: il s'attèle à la tâche, change de producteur et s'entoure d'auteurs-compositeurs de talent : Princess Lover, Master Mx, Jean-Philippe Marthély, Christiane Valejo, Guy Vadeleux, Christian Louiset pour l'évènement zouk des vacances 2007.

2008 il reçoit un prix sacem à la Martinique et nominé en tant que meilleur artiste de l'année aux trophées des arts des Afro-Caraibéens......

FANNY J


"Ancrée à ton port", c'est le tube de Fanny J, déjà vedette en Guyane qui sort son premier album Vous les hommes en France. Découvrez le clip du single "Ancrée à ton port" featuring Mokobe.

La jolie guyanaise ne se destinait pas à une carrière de chanteuse, elle s'y est mise par hasard, et portant... Il aura fallu que Warren, une star des Caraïbes l'entende une fois lors d'un concours de chant, en 2006 pour qu'il décide de la prendre sous son aile et la produise.

En effet, la jeune femme n'est pas seulement jolie. Elle a une voix et une véritable personnalité vocale, qui donnent à ses interprétations une réelle profondeur. Elle sort un premier single en Guyane, "Ancrée à ton port" qui connaît un succès fulgurant en 2007. La belle souhaite alors tenter l'aventure française. Vous les hommes, son premier album sort le 30 juin 2008 en France, introduit par son single phare « Ancrée à ton port » featuring Mokobe.
Dans son album, Fanny J collabore à l'écriture des textes, et fait preuve d'une belle originalité. Dans l'un de ses titres "Vous les hommes", elle dévoile sa désillusion envers les hommes "Je n'ai pas de coeur, je n'ai pas de peine, je suis comme un mec, et les mecs je les jette.../ J'suis Ghetto, ghetto"... Et si le thème de la relation amoureuse en perdition a maintes fois été écumé, Fanny J lui apporte une belle authenticité, sans vulgarité ni effets de voix inutiles...

"Ancrée à ton port" en featuring avec Mokobe est un vrai tube... Ballade zouk, Fanny J est également à l'aise dans d'autres styles, son album contient des titres plus rn'b (notamment une autre version de "Ancrée à ton port") particulièrement réussis . Etonnante Fanny J...
Découvrez à votre tour 'Ancrée à ton port' le 1er single extrait de son album, qui annonce un été très hot et très Zouk...

DJ WILSON


Né en Guadeloupe,DJ Wilson a passé son enfance à Sainte-Anne. Il est issu d'une famille de musiciens et connaît très jeune l'ambiance chaude des soirées Zouk. Arrivé en Métropole en 1992,DJ Wilson prend dès lors conscience de sa vocation : manier les platines et faire danser le public jusqu'au bout de la nuit. Les soirées privées s'enchaînent. Son style exotique intéresse dès 1994 les discothèques qui font de lui l'un des DJ les plus prisés de Bretagne. Son succès dépasse rapidement les frontières bretonnes. Depuis 1998, les clubs de la France entière et au delà font appel à lui. Il mixe à Bordeaux, Amiens, Paris, Montpellier, l'Allemagne, Pau, Nantes, Nancy, Strasbourg, Le Havre, Belgique, Nice, Suisse, Portugal, Guadeloupe, Martinique, la Reunion, la Guyane etc...... !

Ses tournées lui donnent l'occasion de collaborer avec les plus grands artistes de HIP-HOP, d'Afro Zouk et de Ragga tels que Matt Houston, Lord Kossity, Franky Vincent, Harry Diboula, Extra Musica, Admiral.T, Magic system, Mc Janik, DJ Poska... . En novembre 2001 il sort son premier album en tant que DJ,"El Maestro", en collaboration avec Dion Anderson son arrangeur et DJ MB. Il part en tournée l'été 2002 aux Antilles où il rencontre un public séduit. De par sa médiatisation, il y devient un Disc Jokey très demandé. Entre temps, il sort deux mix-tapes, l'une de musiques africaines"N'Dombolo fait mal"et l'autre de Ragga Dancehall "Dancehall Story"

L'année 2003 se révèle être une année chargée DJ Wilson durant laquelle il participe à de nombreux projets. En janvier, il sort sa troisième mix-tape "B.A.S.S" un mélange de Zouk, R'n'B et de Ragga, remix en collaboration avec DJ MB. En mars, un titre de l'album"El Maestro" est sélectionné pour la compile des meilleurs DJs des Antilles :Le Zouk fait mâle 2003.Il monte sur scène le même mois en duo avec "DJ Kost" à Rennes. En mai, il est rappelé pour une nouvelle tournée aux Antilles et en novembre sort l'album "Zouker Grav"qu'il réalise en association avec Marius

En été 2004, il retourne en Guadeloupe pour la promotion de sa nouvelle compilation titres inédits"Attomic' Riddim"avec la participation des meilleurs artistes Reggae - Dancehall du moment tels que le Saïan Supa Crew, Jamadom, les Neg' Marrons, Krys, Janick Mc,Oliver Stone,Straika.D,king Daddy Yod,Tonekimai.Un album qu'il réalise en co-production avec son ami "Jean-Claude Darcheville" (ancien attaquant vedette de l'équipe de Bordeaux)."Attomic'Riddim"sort en Avril 2005. En juin 2006 c'est la sortie de l'album de "MARVIN"Corps et Ames réalisé par DJ WILSON et ALI ANGEL et produit par DJ WILSON avec collaboration de TITOF et CHRIS pour WILSOUND PRODUCTIONS,son label qui commence de plus en plus à se faire un nom dans le milieu afro-caribéen. En Octobre 2006, départ pour le Portugal avec le label "Section Zouk",DJ Wilson part mixer à Lisbonne et Porto dans les discothèques les plus branchées du pays "La Luanda et Moussolo". En Décembre 2006, il part aux Antilles faire la promotion de l'album "Section Zouk Party vol 2"d'ou il fait découvrir aux public la chanteuse KENEDY avec le tube"j'ai mis du temps"qu'il a produit.

En janvier 2007, DJ Wilson est rappelé en Guadeloupe pour une collaboration sur la radio ziktubesradio.com (première radio web des Antilles). Il y revient en Février pour promouvoir sur la même la radio son émission"Wilsound Mix Party"(2h de mixe non-stop). Octobre 2007 sortie de sa dernière compilation"CARIBBEAN SELECTION"avec un mélange de styles détonnant entre Zouk, Zouk R'n'B, Compas, Dancehall et Gwo Ka. Un disque aux sonorités envoutantes et chaloupées, qui prouve le dynamisme de cette scène en Métropole. DJ Wilson réunit en effet les meilleurs crooners de Zouk et des stars du R'n'B français sur ce projet :Willy Denzey et son groupe le Prodyge crew,Thierry Cham, Ali Angel, Marvin, Mickael, Lorenz, LS, Lynnsha ou encore le très bon Jango Jack du groupe FACTOR.X ,s'y ajoutent le toaster Mainy,Babeth(de la nouvelle stars),Mike,Tryss, Océane, Nels, et les voix sensuelles de Kénédy et Sennsy (cd.1).D'autant plus que vous pouvez trouver en CD bonus, le légendaire « Attomic' Riddim » produit par DJ Wilson en 2005.Un mariage des saveurs désormais disponible dans les bacs, et à savourer à tous les temps. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus.

Très connu au sein de la communauté antillaise, DJ Wilson souhaite aujourd'hui se faire connaître en dehors de la scène afro-caribéenne et exporter ses productions originales sur les ondes des media nationaux.

YANN SELO


Yann Sélo est né un 28 avril en 1982, à Paris, de parents guyanais. Son père, fan de musique soul, sa mère chanteuse de musique traditionnelle guyanaise, lui apporte un mélange d'influences variées qui vont construire son univers musical aux couleurs variées. Il passe son enfance à Kourou, ville spatiale, s'adonnant à sa première passion : le sport. Son premier désir d'avenir s'orientait alors vers une carrière d'athlète de haut niveau. À l'adolescence, il révèle une personnalité aux multiples capacités et aux innombrables désirs. Il s'évertue à participer à la vie culturelle de sa génération en organisant de nombreux évènements sociaux culturels. Yann a toujours aimé être sur scène pour exprimer ses talents de comédiens, mais surtout, en rentrant chez lui, il attrape sa plume et écrit... Il écrit des textes, des chansons, des sketchs, des ébauches de projets issus de son imaginaire et preuve de son ambition toujours plus grandissante. Ils enchaînent les auditions et les petites scènes gagnant expériences, favorisant de belles rencontres comme celle de Terry Brival. Le frère de Yann Sélo, JP et un ami, Laurent les soutiennent en leur apportant une aide artistique considérable (Couleurs instrumentales, compositions musicales...). Yann rencontre au terme de la période « Vocals Palyers » Wuf Go et Gifta, acteurs essentiels de son évolution. Une évolution qui voit s'interrompre la collaboration de Yann et Terry Brival, Terry ayant décidé d'opérer un break dans sa carrière musicale pour des raisons personnelles. Depuis Yann poursuit sa destinée musicale en solo. Yann Sélo définit ses premiers pas musicaux en solo, dans un style plutôt Reggae/Dancehall. Il fait les premières parties de Saël, Perle Lama, Little Espion, V-Ro... Il enchaîne ses premières radios en 2004, et entâme ainsi les premières scènes qui vont le révéler au grand public guyanais. À la fois présentateur télé, président fondateur de l'association S'Time, il côtoie dès lors les plus grands artistes de la scène internationale. En 2006, un producteur séduit par son talent lui propose d'opérer un virage zouk et naît le Maxi-single « Ce n'est pas un jeu ». Il collabore avec Baiano, Germain Barbe, Simone Blutscher et le jeune compositeur Reverse, que Yann considère comme un génie de la composition. Après le succès de ce Maxi, exclusivement disponible en Guyane, Yann est vivement encouragé par ses proches, notamment son père à poursuivre cette belle aventure. Il repart en Métropole pour produire son premier album « À livre ouvert ». Yann est très exigeant et n'hésite pas à s'entourer de grands noms comme Linda Rey, Thierry Delannay, RJS alias Kayneex, Mainy, pour peaufiner cet album. Évidemment il poursuit sa collaboration avec Reverse, Gifta, Wuf Go, Terry Brival, JP et Laurent ayant à coeur de conserver cette équipe formidable. Yann propose divers duos, mettant en avant certains nouveaux talents : Scarlette, Sita Beensha... Un album de quatorze pistes, qui sublime douze mois d'une vie, la vie de Yann, une vie qui pourrait être la vôtre.

BENZ'N


Benz'n : un nom d'artiste qui va très bien au jeune singjay pointois, issue du quartier de Mortenol, auteur et interprète du tube « Love is crime », il débute la musique en 1998.

Benz'n commence par forger ses lyrics dans le hip-hop et fait donc ses premières apparitions sur les mix-tape locales. Après avoir laissé ses empreintes dans le milieu underground, il intègre le collectif Domtomatik pour un album, et fait sa première apparition sur les ondes avec des titres tels que : « Noëlmatik » et « Yo paté savé » en 2006. Il apparaît aussi sur de nombreuses compilations dont le Lyrikal teworist 2 en 2006 sur lequel il interprète « Gwada a l'agoni » la compilation Réaktor en duo avec Daly sur le titre « Ni en sèl » en 2006.

Sacré Révélation 2007 dans la catégorie dance-hall, lors des trophées de la gloire, qui avaient lieu le 25 Août 2007 au Gosier pour « Love is crime » titre qui a fait sensation l'été 2007, extrait de la compilation Black mix-tape 2.

Aujourd'hui, membre actif du kreyol label avec Azot, Sonee P, Méga et Saizy.

En plus d'être un bon auteur interprète, Benz'n est un excellent compositeur, il le prouve en composant l'instrumentale du tube « DJ What » qui réuni le Black micky crew, Krys et Shaolin. Il laisse aussi ses empreintes de compositeur sur le titre « Accéléré » du maxi d'Oncle J & Erka. Benz'n et son acolyte Azot fusionnent leurs inspirations pour composer des instrus, ce qui donne a chaque fois un résultat intéressent. Ensemble, ils ont composé l'instru de " Bullet" Méga featuring Frisco kid (star jamaicainne).

Benz'n, que le grand public commence à connaître sortira cet été 2008 un mini album 8 titres...

BIG JAY



Connu dans le milieu du reggae Dancehall, Bigjay est plus que jamais l'artiste à révéler. Dès l'âge de 12 ans, il s'intéresse déjà aux grands artistes jamaïcains comme Shabba Ranks, Papa San, Cutty Ranks, General Degree, en compagnie de ceux qu'ils nomment « ses grands frères » de la citée Belcourt à Baie-Mahault en Guadeloupe.
A 14 ans, il s'exerce à l'écriture après les cours, ce qui lui permet de franchir le cap du simple spectateur en s'adonnant à sa passion.
Féru de freestyles « Conscious » (conscients) il côtoie régulièrement les Sound Systems (soirées Dancehall) organisés par les groupes tels que KSS, Influence Sound, Jalawa Foundation qui ont vu naître des figures comme Lord Kossity, Admiral T ou encore Krys.
Il devient, alors, à son tour acteur du mouvement et commence à s'exprimer.
Affable à l'égard de son public il a écumé de nombreuses scènes, entre autres celle de l'Elysée Montmartre.
Notons les titres à succès comme « Yo pa inmé jènn », et « Vakans gwada » qui ont connu une forte rotation radio.

Aujourd'hui Auteur, compositeur, producteur ...

Passionné, cet artiste indépendant s'investit corps et âme dans tout ce qu'il entreprend, toujours en quête d'optimisation artistique.
En effet, vous serez surpris par : la richesse de ses textes, l'originalité de ses thèmes, des mises en scènes qui transcendent sa perception de la vie.
Pour vous donner entière satisfaction, Bigjay s'est entouré de différentes pointures de la scène reggae Dancehall locale mais aussi des talents reconnus à l'échelle internationale.

On peut donc aisément affirmer que ce street album «KEEP IT BLAZIN' » est celui de la maturité.
Tel un orfèvre assemblant pierre après pierre, il échantillonne un panel de sonorités qui impose son style éclectique.
Il a su réunir en un opus d'une vingtaine de titres des horizons et des cultures différentes.
D'ailleurs le son promo du nouvel album « Feelin'right » est programmé sur la compile nationale « 100% Ragga/Soca » prévue pour le 20 mai 2008 et produite par la major WAGRAM.

KRAKEN


Originaire du quartier de Raizet (Pointe-a-Pitre F.W.I 97110),plus communement appele "Raiz Coast", Le Kraken voit le jour aux débuts des années 80,en Guadeloupe:L"Ile aux belles eaux".

La légende Scandinave veut que le"Kraken"soit une créature fantastique,redoutable voire imbattable, et effectivement:le mythe s'inspire souvent de la réalité...

Ainsi,s'il n'est point un monstre;pour se faire comprendre et respecter, ce lyriciste à choisi le Créole",sa langue natale:pour s'exprimer librement.

Influence,depuis 1994 et peut-etre bien avant,par les plus grands noms du Hip-Hop mondial, Il paufine son style,a l'abri de tous,chez lui,dans sa chambre d'ado et commence a gagner confiance en lui.

Possedant desormais les armes necessaires et bien accerees que sont:son flow,ses textes et sa vision des choses, Kraken tend a devenir l'un des rappeurs Kreyol les plus doues de sa generation.

De fil en aiguille,il intégré son premier « crew »:"NTT"avec (LAWNER,HADES,KENDO et BIG SHUN),puis, il rejoint le groupe "RAIZCOAST" avec (SUGAMOSS,MOKTA,RATA et SONY).

Avec eux il assimile les ficelles du metier et participe à de nombreux projets rapologiques, aux cotes notamment du "N'O CLAN,de FORSAY & BLACKSTYLE,de KID KURS,et bien d'autres pointures du Rap Kreyol. Il rencontre durant cette même période ces complices d'aujourd'hui:(FUCKLY,DARKMAN,MOODY MIKE etc....)

Il participe également a pas mal de scènes,de la Guadeloupe a la Martinique,en passant par Londres et Paris, et fait la 1ere partie de la rappeuse "DIAM'S"en 2003.

En 2004,lorsqu'il ecoute les tracks de MASTER P et LIL JOHN:il a comme un déclic: il se met en tete d'essayer un nouveau style de RAP,en résulte la sortie de son premier opus solo:le single « WOULEY ». Il fallait le faire!:il l'a fait!!:Pari réussi puisque ce titre rencontre un vif succès! Du hardcore pour les clubs!:le «CRUNK» créole nait aux Antilles.

Vient alors sa rencontre avec le GEEWHIZZ,a travers KIDDYWHIZZ et BEEGY. De cette rencontre une collaboration s'enflamme et fait des étincelles.

Toujours en quête de perfectionnement,Kraken participe a différents projets sur d'autres productions. Neanmoins,il reste fidèle a ses acolytes de toujours et intègre donc la plus grosse et impressionnante association des meilleurs rappeurs en Guadeloupe, et surement des ANTILLES,le collectif "GHOST PROJECT" compose de CHANGLEE,FEAD J,DARKMAN,MADDHEROS,EDSON X,THE DAUZE et SAS.

Kraken et son staff font de nombreuses prestations,ce qui laisse des traces a chacun de leurs passages: de BASSE-TERRE a MOULE,de POINTE-A-PITRE a ANSE-BERTRAND:Le centre des arts tremble encore a l'appel de leur nom.

Aujourd'hui,2008 arrive enfin son double album « KARUKERAP » avec lequel, KRAKEN n'hésite pas a impose son HIP HOP.

Entre découverte et réalisme,entre hardcore et underground,entre bon son et bon lyrics, il est écrit que cet album aussi deviendra mythique, et que tout comme le KRAKEN ,on ne pourra plus douter de son existence.....

TINA


TINA nous vient tout droit de la Guyane et a été bercée dès son plus jeune âge par la musique grâce à son père et son frère tout deux auteurs compositeurs. A huit ans elle débute sa très jeune carrière sur des plateaux de télévision et en parcourant la Guyane en se produisant sur des podiums grâce à 2 titres composés par son père, mais aussi en chantant et dansant sur des titres variés allant du Zouk à l'international.1991 : « le monde musical d'Yvan Rollus » Album d'un grand nom de la musique Guyanaise : Yvan ROLLUS. 2000 : Rencontre avec LB RECORDS avec qui elle débutera sur la Compilation « Zouk Box » avec 2 inédits « mon rêve » & « tu n'as pas ledroit ». 2001 : Premier Album Solo « TINA » avec le titre phare « Que faire sans toi » réalisé par STEVE PIERRE LOUIS et PEGGY BAJAL. 2002 : Prix révélation féminine des Dynamitch d'Or. 2003 : Deuxième album Solo « DIS MOI TOUT» Réalisé par STEVE PIERRE LOUIS, avec les titres phares « les étoiles de mon cœur » et le titre « Sans tricher » composé par ALI ANGEL. 2004 : Interview sur CNN MONDE à Atlanta. 2005 : ALI ANGEL lui propose de collaborer ensemble. 2006 : Compilation « Zouk Vibes » avec « Je voudrais » composé par WARREN et ALI ANGEL (réalisateur). Compilation « Bien Glacé » avec le titre « Vini » composé par KENNEDY et DJ SLAM. 2008 : Après beaucoup de travail le dernier OPUS « COULEURS DU MONDE » est enfin dans les bacs ! TINA perfectionne alors la danse, le théâtre aux cours Florent et le chant. Pendant près de deux ans ALI ANGEL et TINA travaillent afin de proposer un Album complet de 15 Titres, en s'entourant des plus grands : PRINCESS LOVER, KAYSHA, RICHARD CAVE « CARIMI » NOMADS, NICKENSON PRUD'HOMME, WARREN, VR6, MASTERCWILL, LAURENT TOURNIER et ALI ANGEL qui a produit, réalisé, composé et écrit cet ALBUM. Et pour la première fois, TINA y mettra plus que sa voix, elle co-écrira et co-composera une grande partie de l'Album. Cet Opus est une invitation au voyage, un réel mélange des cultures, reflet des couleurs du monde. Le Zouk dans toutes ses couleurs ... aux couleurs de TINA ...

TABOU COMBO


Le Rythme, c'est l'essence mime de Tabou Combo," nous dit Herman Nau, co-fondateur et ancien batteur de Tabou Combo. Les rythmes de la musique de danse nationale d'Haïti, le Kompa, ont projeté le premier groupe du pays sur la scène internationale. Les 12 membres du groupe ont parcouru le monde entier depuis leur départ d'Haïti et leur installation a New York en 1971. A l'époque le groupe était déjà établi comme le groupe Numéro 1 d'Haïti connu sous le nom de "Ambassadors of Kompa", Tabou Combo a aujourd'hui des admirateurs et des adeptes dans le monde entier de Londres a Paris, la Hollande, le Japon, l'Amérique du Sud, toutes les Caraïbes et l'Amérique du Nord.

Il est aise de comprendre pourquoi le style acharne et plein d'énergie de la Kompa de Tabou Combo fait tomber toutes les barrières de langues. Que ce soit en Anglais, en Espagnol, en Français ou dans leur créole natif, Tabou nous offre un mélange épices de sons et de structures prenant leurs racines aux quatre coins du monde. Vous entendrez une bonne dose de la musique de danse nationale de la Dominique, le Meringue. Ajoute a la musique haïtienne endiablée du Carnaval, le Rara et les tambours hypnotiques du rituel Vaudou. Tout cela se mêle aux quadrilles et contredanses hérites des colons Français avec en plus une dose de Funk de la Soul Music a James Brown. Le mélange de toutes ces influences nous donne un sérieux fond de basse; accentue par les couches successives des battements des tambours, des percussions et des congas; entrelace a deux guitares avec une touche de Soukous d'Afrique de l'ouest ainsi qu'un riff de piano et les sons d'un ensemble de cuivres de 4 musiciens.

Tabou Combo est lance en 1967 a Petion-Ville, une ville proche de Port-au-Prince par Albert Chancy, Herman Nau et leurs amis, tous adolescents a l'époque. Ils se nomment d'abord "Los Incognitos" car ils sont totalement inconnus du public. Ils changent leur nom a Tabou Combo en 1968 afin de porter un nom plus proche de la culture haïtienne. Cette mime année ils gagnent le premier prix lors d'un concours télévise pour jeunes talents, deviennent célèbres a Haïti et l'année suivante en 1970 se retrouvent a la tète de tous les groupes de l'ile. Mais les parents de Chancy envoie leur fils Albert, le guitariste et chef du groupe, étudier dans un collège a Montréal, il abandonne la musique, le groupe se sépare et ses membres dérivent vers les États-Unis. Au début de l'année 1971, une rencontre imprévue amène une réunion du groupe. Jean-Claude Jean, guitare rythmique prend la direction du groupe qui repart de plus belle et continue ainsi depuis avec seulement quelques petits changements.

Utilisant la répétition et les ruptures de la musique Gospel Afro-Américaine, TABOU COMBO attire son public a l'écoute et a la danse. Quatre décennies après l'établissement de TABOU COMBO, le groupe fait danser tout le monde, des salles de concert aux rues et aux boites de nuit dans le monde entier. Aux dires de Fanfan, "Nous voulons que les gens dansent et oublient leurs peines."

Sans aucun doute possible, la musique est faite pour danser, mais les paroles des chansons de Tabou s'adressent aussi aux problèmes sociaux du jour. Par exemple le titre de l'album ZAP ZAP paru en 1991 cherche a élever l'image du peuple haitiens a la suite d'articles de presse négatifs par rapport a l'épidémie du SIDA, La chanson YO (Eux) également sur ZAP ZAP nous raconte la lutte du peuple Haitiens pour mettre fin a ses misères politique et économique.

C'est en 1974 que le groupe capture l'attention de l'Europe avec son tube d'un million de vente NEW YORK CITY. Depuis, la popularité du groupe ne cesse de grimper sur la scene internationale. En 1989, la sortie de AUX ANTILLES fait la une des hits-parades d'Europe et des Caraïbes pendant six semaines d'affilées. AUX ANTILLES gagne aussi le prix du Meilleur Album de Musique Haitienne de Danse en 1991 au premier Festival de Musique Caribeenne (Caribbean Music Awards) au célèbre Apollo Theater de New York City. KITEM FE ZAFEM (Laisse-moi faire mes affaires), est cite parmi les meilleurs tubes dans le magazine Beat en 1988. En 1989, le cinéaste Jonathan Demme se sert de KITEM FE ZAFEM, ainsi que de ZAP ZAP pour son film MYSTERY DATE. La chanson JUICY LUCY est choisie par le cinéaste français Maurice Pialat pour son film POLICE (1985). En 2002, le guitariste mondialement connu Carlos Santana enregistre la chanson MABOUYA (Foo Foo) sur son album SHAMAN.

Attirant aujourd'hui des milliers d'admirateurs a des salles comme le Zenith a Paris, et acceptant meme de paraitre aux Nations Unies a New York, Tabou (qui veut dire sacre en Creole) a parcouru un long chemin depuis ses débuts voila plus de trente-cinq ans a Petion-Ville comme s'en souvient Herman, dans les fêtes avec les amis

Après avoir voyage autour du monde avec Tabou, Fanfan a découvert que les gens sont les mêmes partout et que tous ils aiment la musique. TABOU COMBO séduit par ses rythmes envoutants. La pulsation de la Kompa est contagieuse et des milliers de témoins de par le monde entier s'empresseront de vous le prouver Si seulement ils arrivent a s'arrêter de danser assez longtemps pour pouvoir parler !

HOMMAGE A AIME CESAIRE


Aimé Césaire, de son nom complet Aimé Fernand David Césaire, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe (Martinique) s'est éteint le Jeudi 17 avril 2008 à Fort-de-France, est un poète et homme politique français. Il est l'un des fondateurs du mouvement littéraire de la négritude et un anticolonialiste résolu.

Dès l'annonce de son décès, de nombreuses personnalités politiques et littéraires lui ont rendu hommage comme le président de la République française Nicolas Sarkozy, l'ancien président sénégalais Abdou Diouf ou l'écrivain René Depestre.

Reprenant une initiative de l'écrivain Claude Ribbe, Ségolène Royal, appuyée par d'autres élus, a demandé son entrée au Panthéon et une pétition a été mise en ligne pour qu'il soit inhumé au Panthéon le 10 mai 2008 .

Des obsèques nationales lui ont été rendues le 20 avril 2008 à Fort-de-France, en présence du chef de l'État. Un grand discours a été prononcé par Pierre Aliker, son ancien premier adjoint à la mairie de Fort-de-France, âgé de 101 ans. Le président de la République n'a pas donné de discours mais s'est incliné devant la dépouille, devant plusieurs milliers de personnes réunies au stade de Dillon. Il est inhumé au cimetière La Joyaux près de Fort-de-France. Sur sa tombe sont inscrits des mots choisis par Aimé Césaire lui-même et extraits de son Calendrier lagunaire :

« La pression atmosphérique ou plutôt l'historique
Agrandit démesurément mes maux
Même si elle rend somptueux certains de mes mots »

NEG LYRICAL

ALI ANGEL


Né au Mexique, d'un père vénézuélien et d'une mère Martiniquaise, il baigne depuis son enfance dans le ce qu'il appelle le centre des cultures du mondes « la Caraibe » où il grandi bercé par le zouk, le compa, la biguine, le gwo ka, la mazurka, la calyspo, le reggae, le dance hall et toutes le musiques de variétés anglophone et francophone. D'abord attiré par les percussions, il évolue très jeune dans des groupes de musique traditionnelle martiniquaise en tant que joueur de tambour. ¨Puis à l'adolescence, il se rapproche du zouk et se passionne pour les synthétiseurs, la composition et la programmation. En 1992, il monte sont premier groupe de lycée et évolue avec régulièrement dans les lycées de Fort-de-France. Il y apprend l'écriture, la guitare et la Basse. En 1994 le groupe « THEOREM' » sort son premier album, Ali (pas encore Ali Angel) en est le réalisateur, second chanteur et bassiste. Le succès est énorme et Immédiat. Ensuite tout s'accélère, collaborations diverses, nouvel album, noubreuses sollicitations, prix de la Sacem du meilleur compositeur en 1998 pour le titre « Lombraj an pyé mango », interprété par Chris Combette et Jocelyne Béroard – Chanteuse de Kassav' – En 1998, il se décide enfin à monter son premier Label et son studio d'enregistrtement. Et la, à nouveau, beaucoup de collaborations et notament la co-réalisation du nouvel album des frère Decimus – Créateurs du zouk et bassiste du groupe Kassav'. En 1999, sortie de son premier album Solo « At Home... », qui porte ce nom car il est le précurseur de l'enregistrement d'album à domicile. L'album est une révolution, très en avance sur son temps. De nouvelles sonorités, nouveaux types d'arrangements et de mélodies. Le style s'affine et trouve son caratère. Le succès est au rendez-vous grace au titre « conte de fées », très original et à la cadence complètement nouvelle. S'en suivent encore de nombreuses collaborations telles que la réalisation et la composition du titre « Lova girl » en 2000, tube de l'année, qui révéla Lynnsha en duo avec Lord Kossity, les deux single de l'album de Perle Lama au Secteur A, « Sweet Time suite » et « Tournons la page »' en duo avec Singuila, ainsi que la réalisation du premier album solo de de Warren. En 2002, sortie de son 2 ème album « Angel », gros succès encore une fois. En 2003, il devient ingénieur du son maison du label Section Zouk. Succession de collaborations pendant deux ans et autant de hits à rajouter à son palmares, Tina, Princess Lover, Nichols, Teeyah, Kaysha, Warren, Ludo, Talina ... Devenu autonome et maitrisant toutes les étapes de la production de disque, il developpe son nouveau label et son studio personnel, toujours implanté chez lui. En 2005, il réalise l'album de Warren, et son premier Best Of « Hit me... » Enorme succès dans le monde grace au titre « Juste nous ». Une tournée mondiale de deux ans commence alors pour lui. Europe, Antilles, Afrique et Etats-Unis l'accueillent régulièrement avec beaucoup d'amour et de plaisir. Mais les collaborations ne s'arretent pas pour autant, Marvin, Perle Lama, Princess Lover, Jane Fostin et Medhy Custos avec le single « 'Pas de Glace »... Il co-produit l'album « Lovely » avec le titre « Ali et Marisa », tube de l'année 2005, le nouveau single « Toute la nuit » sur la compilation « Passion Zouk »... Toujours très sollicité en 2007, il prépare en ce moment son nouvel album solo, le nouvel album solo de Tanya Saint-Val dont il est le réalisateur, et le nouvel album de son groupe NOMADS dont le premier album « the Challenge » est l'un des succès de l'année 2007. L'album de son artiste phare Tina est déjà bouclé et bénéficie déjà d'un gros Buzz. Il développe aussi sa société d'audio visuel et tourne des clips pour lui et d'autres artistes qui lui font confiance. Encore beaucoup de choses en prévision donc dans le futur...

7 oct. 2008

WILLY SALZEDO


Willy SALZEDO, pianiste, auteur, compositeur, réalisateur, arrangeur Guadeloupéen, s est imposé comme l un des grands artistes de la chanson Antillaise depuis plus de vingt ans. C est en 1983 qu il montre ses premières armes en collaborant avec Pierre Edouard Decimus le fondateur du groupe Kassav. Mais c est en 1986 qu il a su acquérir un certain succès en tant que compositeur, réalisateur et directeur artistique de la chanteuse Tanya St Val en lui composant ses plus grands succès (Chalè, Carole, Météw cool, Tropical, Lanmou kréyol, Zouk a gogo, pour les plus connus) et ce durant treize ans. Créateur souvent dans lombre, Willy SALZEDO affirme une maturité de jeu et décritures notamment pour des artistes tel que : Jocelyne Béroard, Tony Chasseur, Tatiana Miath, Claudine Pennont, Dominique Zorobabel, Rodrigue Marcel, Jacques DArbaud, Thierry Cham, Sonia Dersion, Jocelyne Labyle, Dominik Coco, Jane Fostin, V-ro, Dédé St Prix, Jean-Pierre Coquerelle, Olivier Jean-Alphonse, Beatrice Poulot,Claudy Siar, France-Lise Bertely, et bien d autres. Willy SALZEDO sera également le pianiste du groupe Expérience 7 et de Zouk Machine durant 5 années où ils se produiront sur les plus grandes scènes internationales. Après avoir réalisé tous les albums de Tanya St val jusqu en 1995, le succès des 2 albums « Duos du soleil » en 1997 et 2000 co-réalisés avec Joel Jaccoulet, viendra confirmer ses capacités de réalisateur.
En 2002, avec Olivier Jean-Alphonse, Stéphane et Jérôme Castry, il monte le groupe Moun Karayib et font leur 1er concert au festival Nuits de Champagne à Troyes, invités par Laurent Voulzy.
En 2003, il présente pour ses 20 ans de carrière le concept « Sugar Ladies », un album conçu comme un hommage à la femme Antillaise à travers les voix de sept interprètes féminines de talents. Quelques récompenses viendront ponctuer sa carrière :
- Prix SACEM Guadeloupe pour le meilleur album en 2001 avec Duos du soleil ..2 - Prix SACEM Martinique pour le meilleur zouk (sur l album « Madousinay » de Jocelyne Béroard, chanteuse du groupe Kassav) en 2004.
Willy SALZEDO est aujourd'hui signé chez Because Edition.

OCSEN



Ocsen Dj montant du mouvement Dancehall a commencé à chanter en 1998 grâce à un Dj de Gwada très connu. Il a été révélé au public surtout avec "Twop Frè ka mo" sur la compile San Kombine, mais dans l'underground il est connu grâce a un bon nombre de sons, notamment "Gun", "Blackwoman" ft. Saik, "Plis respect" ft. Samx qui sont sortis sur son maxi "Conscience Underground" en 2004.
Il a réalisé divers shows (notamment avec Admiral T lors de son concert a l'espace Henry Salvador), divers sound system (la paillote, Washintone...), mais également beaucoup de prestations en discothèque en Gwada et à Panam.
Il évolue au sein du Mortenol Crew et de Genesiz et compte aller avec eux le plus loin possible dans la musique. C'est un Dj Conscience qui vise, a travers ses lyrics, un large public, les jeunes et moins jeunes. Ocsen est un passionné et la musique c'est sa vie...

ZOUK LOOK


Nés respectivement en 1972 et 1973 en Guadeloupe, Fabian & Jerry CHARBONNIER sont originaires de l'île de Saint-Martin. Leurs parents viennent tous les 2 de cette île où pratiquement tout le monde parle anglais. C'est pourquoi, bien qu'ayant grandi en Guadeloupe, ils sont très tôt baignés dans un bouillon pluriculturel.

Issus d'une famille de musiciens, dès leur plus jeune âge ils ont été élevés au son des Platters, d'Elvis Presley, Stevie Wonder et Bob Marley. Ce n'est que bien plus tard qu'ils ont découvert les grooves du Kompa et du zouk. D'où leur vision très personnelle de la "Zouk Music".

Fermez les yeux et regardez leur music...

KASSAV


1979, Premier album "Love and Ka Dance" L'aventure a commencé lorsque Pierre-Edouard DECIMUS, vieux routier de la musique antillaise, et Freddy MARSHALL décident de concevoir une nouvelle démarche musicale. Ils auront avec eux Jacob DESVARIEUX et Georges DECIMUS, et de nombreux musiciens de studio.

Le groupe se formera au fur et à mesure, avec des allées-et-venues de musiciens et chanteurs, et dès 1984 plus de changements. A cette époque, les musiciens antillais ne sont pas professionnels : la musique, est un passe-temps et en aucun cas un métier - "ça ne paye pas".

KASSAV' va bouleverser l'une et l'autre habitude: en se produisant essentiellement en concert, en enregistrant disque sur disque,en conquérant un public de plus en plus vaste et fidèle, le groupe fondateur du ZOUK rend orgueil et considération à la musique et aux musiciens antillais, dans la Caraïbe comme en France où beaucoup de jeunes, loin de l'île de leurs parents, peuvent enfin s'identifier à un groupe, une culture.

MOUN KARAYIB


Nous les attendions, ils arrivent. Willy SALZEDO, Olivier JEAN-ALPHONSE, Stéphane CASTRY et Jérôme CASTRY, 4 frères musiciens viennent en choeurs nous conter sur 15 titres, l'Amour, la Culture, la Douleur, les récits d'un peuple: l'Histoire Caribéenne.

Depuis 1995, Willy SALZEDO à travers l'album “Mi” de Tanya ST-VAL explore le mélange guitare acoustique-Ka, sur des textes engagés. Pendant 5 ans, sans relâche, les 4 compères puisent dans la musique traditionnelle de chez eux pour sortir MOUN KARAYIB. Leurs compositions d'exception trouvent la voix saisissante d'émotion d'Olivier qui s'accorde à la basse rythmée de Stéphane et les harmonies du piano et de la guitare de Willy pour finir sur les tonitruantes batteries de Jérôme.

En 2003, le quartet se forme et parcourt la France. Ils sont notamment invités par Laurent VOULZY au Festival « Nuits de Champagne » de Troyes la même année.
Amoureux de leurs îles, attachés à leurs valeurs, MOUN KARAYIB se sert de son héritage pour véhiculer des messages. Ils empruntent la créolité du Ka, la saveur du Zouk, l'authenticité de la Biguine et l'âme du Jazz. Le groupe embarque ainsi son public dans des mélodies qui swinguent et lui propose un voyage culturel à travers le Temps. On redécouvre les sonorités d'une Coutume et plus largement contribue à son désenclavement.

MOUN KARAYIB nous offre aujourd'hui une musique identitaire et ambassadrice qui se veut un hommage à la connaissance et à la reconnaissance de leurs Racines.

DALY


Je suis né en Guadeloupe et j'ai grandi au Raizet plus précisément dans une cité qui s' appelle « les SEUILS ». A la base, je voulais être DJ mais je me suis vite rendu compte que les platines ne coûtaient pas le prix d'une « baguette de pain »... J'ai donc opté pour un bic et une feuille.

C'est en 1996 que j'écris mon premier texte et à cette même période, je faisais partie d'un groupe de jeunes qui suivait le« Karukera crew ». C'est donc tout naturellement que nous avons décidé, à notre tour de créer « la Horde Noire »... Et c'est ainsi que tout à commencé pour moi en faisant les radios underground de l'époque (radio gayak et radio tambou). En 1998 , « Mi la sa ka bay », premier opus du groupe et véritable tube de l'été 99 voit le jour et fait aujourd'hui partie des morceaux qui ont permis à la musique des jeunes guadeloupéens de se développer. La conception de son clip me permettra de faire une rencontre clef, celle du réalisateur Jean-claude Flamand Barny...
"
Pour rejoindre le «Karukera crew » ainsi que la « Horde Noire », j'ai décidé, après plusieurs prestations en Guadeloupe, de partir en France en 1999, mais malheureusement à cette époque le groupe s'est dissous et c'est à ce moment que j'ai eu l'idée de mon premier album solo... Quelques années plus tard je rentrais au pays avec une maquette bien ficelée et, par l'intermédiaire de Staniski , avec qui on s'était promis de tôt ou tard travailler ensemble, je rencontrais David Drumeaux, mon producteur. « I alé man », mon premier album solo voit le jour en juin 2004 ... Il sera un véritable travail de collaboration avec des artistes locaux tels que Saik, V'ro...Mais aussi des pointures du monde musical tels que Patrick Saint Eloi, Jacques Schwarz Bart...

Récompensé par le trophée d'or en 2004 prix dance hall des vacances avec « Tchembé nou », le prix Sacem 2005 « révélation de l'année », le trophée phenix tube 2006 avec « Toujou opé », ainsi que le trophée de la gloire en 2006 avec "Twop". L'impact qu'aura cet album me permettra de faire les premières parties de Corneille, Sean Paul en Guadeloupe et en Martinique mais aussi de monter sur les scènes prestigieuses du Centre des Arts, de Bercy au « Grand méchant zouk », du Zénith avec le concert du KSS, ainsi que du Bataclan lors de la tournée "Love tour" de Patrick Saint-Eloi.

La musique m'a ouvert de grandes portes et c'est en quelque part grâce à elle que j'ai eu l'occasion de toucher à un domaine relativement fermé aux Antilles, quoique en voie de développement, et que je considère comme ma deuxième passion: le cinéma. En effet sept ans après ma rencontre avec Jean-Claude Flamand-Barny, celui-ci décide de me confier après un casting et trois mois de préparation le rôle de Silex, un des deux personnages principaux, de son premier long métrage aux cotés d'Admiral t « Nèg maron» , illustration d'une certaine catégorie de la jeunesse antillaise et produit par Mathieu Kassovitz.

Ensuite, parallèlement à mes prestations musicales dans différents concerts ainsi que dans des festivals cinématographiques, je bossais sur mon deuxième album.Prévu pour le 07 juillet 2007, la conception de cet album m'a demandé plusieurs mois de réflexion et de concentration pour l'écriture de mes lyrics et ensuite six mois de travail intense en studio... Il est beaucoup plus mur et éclectique que le premier, à la fois d'un point de vue musical, mais aussi au niveau des textes et reflète plus ma personnalité et mon univers, d'où son nom « MISTA DAL ». Celui-ci montre et démontre que nous antillais sommes capables de faire de la bonne musique et que l'on a atteint aujourd'hui un certain degré de professionnalisme respectable.

Je le qualifie de conscient et qui ne fait que relater la réalité et met en musique ce que je vis et vois au quotidien. Cet album éponyme réserve quelques bonnes surprises, des feats authentiques (je pense et je l'espère) et on m'y retrouve sur des sonorités originales et inhabituelles.... Achtey pa voley!

TYPICAL FEFE


Typical Féfé peut être classé dans la catégorie pionniers du reggae antillais,français Découverte... Celui qui n'a pas entendu le big tune « Pull up » ne doit pas fréquenter les sound-system où écouter les bonnes émissions
de radio.

Mais ce n'est pas ce titre qui a lancé la carrière de Typical Féfé. Frédéric Eu..., de son vrai nom peut être classé dans la catégorie pionniers du reggae antillais. Si c'est en Martinique qu'il découvre le rastafarisme, il fait ses
premières armes dans le reggae et le dancehall, à Sartrouville, banlieue parisienne, en animant une émission reggae sur Radio Clémentine. Mais c'est en intégrant en 1988 le "Polino Hi-Fi", aux côtés de Nuttea et de Tonton David, puis le Stand Tall (Daddy Mory, Janik, Jah Mike ... ) qu'il acquiert une solide réputation dans le milieu des sound-systems. Il enregistre son premier single, "Fantômes" en 1991.

Celui-ci sort sur la compilation historique Ragga dub force. Il enchaîne sur le deuxième volet de la compilation "Cool Session" avec le single "Tueurs nés". On peut également citer ses participations sur les Various Artist "Universal" des Ruff Neg, avec le titre "One, two, Three", "Pa Jigé" sur la compilation Lyrics puissance 4 et son titre "je chante pour les opprimés" en collaboration avec les groupe de rap Lamifa.

En 1995, il retrouve les Caraïbes et la Guadeloupe. Il commence à bosser avec le Karukéra Sound System et un certain Don Miguel qui est à l'origine du label Don's Music. C'est ce dernier qui le fait poser sur la compilation Dancehall News : "Il sauve", "Burning Out" et "J'ai pas 100 balles". Il enchaîne avec un de nos titres préférés "Abu jamal" écrit en solidarité pour le journaliste a accusé à tort dont il embrasse la cause.

Puis il travaille avec Tiwony sur le concept du "Double Trouble". L'idée leur vient après avoir fait un duo "Une pensée" qui cartonne. C'est donc ensemble qu'il font ce premier album qui contient les tubes "Cours Fils", "Une vie de Chien" sur le Savage Riddim de Laskez et mek it Happen, mais également "Pull Up" (gros Hit incontournable) et "Une pensée". Après avoir été demi finaliste 2003 et Champion de France des sounds systems en 2004, il prépare le nouvel opus du Double Trouble "REVOLUTION" qui sort fin Avril 2005! ! !

ELEEZA R


Née à Villepinte Le 15/07/1991, Eliza Rébus aka Eleeza est d'origine Guadeloupénne.
Présentée par son père à Jean Claude Mondésir et Jean Pierre Zabulon qui l'engagèrent, elle nous vient avec son premier album intitulé " JE VOUS AIME ".
Son tube " L'homme de ma vie " se hisse déjà en 2ème position du Hit Parade Media Tropical.
De sa voix Chaude et Captivante, elle nous montre tout son talent sur des titres haut en couleurs tels que .:
" Brûler d'amour pour toi ", " Le Silence ", Devenue Femme ", " Petit Frère ", " Amitié Pli Douss' ", " Eleeza ", " Peyi An Nou ", " Malad' ".
Passionnée de musique dès son plus jeune âge, elle est à 15 ans l'une de nos plus jeunes espoirs sur la Planète Zouk.

ADMIRAL T


Révélé au grand public à l'âge de 16 ans en 1997, Admiral T s'est imposé comme l'artiste antillais n°1. Formé comme tant d'autres à l'école des sound systems, Admiral T découvre le reggae à l'âge de 12 ans grâce à un frère selecta. Né en 1981, il grandi en écoutant Bob Marley, Peter Tosh mais aussi Glen Washington et Papa San. Sans oublier le zouk de Kassav', la musique africaine et la salsa.

A force de traîner dans les soirées locales, il fait la connaissance de Teddy et Jimmy du Karukéra Sound System, qu'il intègre rapidement. Créé en 1994, le KSS regroupe plusieurs DJ et chanteurs. Ils s'associent avec le producteur martiniquais Don Miguel, en raison du désintéressement des producteurs guadeloupéens qui préfèrent se tourner vers le zouk.

Ensemble, ils produiront deux albums du KSS sur lesquels Admiral T se distingue avec le titre Rapide et Special Guest en combinaison avec Curtis en 1997. Il n'a alors que 16 ans. D'autres morceaux vont accroître sa notoriété, notamment une combinaison avec Saël, Pas comme les autres, et Rendez-vous en 2000, aux succès immédiats. Mais le plus gros hit d'Admiral T sera le morceau Gwadada, tranches de la vie quotidienne sur l'île. Suivra un maxi trois titres avec un remix de gwadada en collaboration avec le groupe Akiyo et Le Bien et le mal, avec Tiwony et Curtis.

En 2001, son premier album "Mozaïc Kréyol" composé uniquement de morceaux originaux s'impose comme l'album dancehall du moment. Goûtant à de multiples saveurs musicales, "Mozaïc Kréyol" est un patchwork musical (d'où son titre) où cohabitent dancehal, zouk et traditionnel.
Une seule recommandation : découvrir l'artiste sur scène, où il livre immanquablement des prestations très énergiques.

Toucher l'horizon, son nouvel album, porte les thématiques chères à Admiral T : le respect des valeurs humaines, l'attachement à la communauté caribéenne, le goût du travail et la volonté de progresser, le rôle de la famille...
Il nous livre un album à la fois intimiste et ouvert qu'il entend partager avec un public toujours plus large.
C'est d'abord grâce à un élan populaire qu'Admiral T et sa musique ont pu franchir certaines frontières. Il vous appartiendra de témoigner de ce soutien pour permettre – un jour – à toute cette culture créole de toucher l'horizon..

WARREN



Warren a 25 ans et vit actuellement à Paris. Son nom de scène, il l'a choisi en l'honneur de son filleul : Warren, qui est né l'année de la sortie de son album :
« Les gens ont cru comprendre que je m'appelais Warren et puis c'est resté.
C'est le destin ! »,dit-il.

Warren a commencé la musique très jeune, il faisait partie d'une chorale liturgique et apprenait le solfège et le piano. La musique est donc une vocation, « c'est inné » chez lui. Il a entamé sa carrière à 14 ans.
Il fait du Zouk,du R 'n 'B, du Hip-Hop et du Compas. Sa musique est un savant mélange de ces quatre styles.

Warren aime composer quand il est seul chez lui. Il s'inspire alors de la vie de tous les jours,des histoires qu'on lui raconte et affirme :« Ce que je chante,c'est ce que je vis ».

Son parcours musical
Warren a sorti son premier album en 2000, « Warren », réalisé par Ali Angel.
Il connaît déjà bien la scène, malgré son jeune âge, puisqu'il s'est produit aux Mega Pentenng 2,3 et 4,à la salle Wagram pour les 20 ans de RFO, au Zénith pour Le grand méchant Zouk et la Media Zouk Party, à Amsterdam en 2004, en live avec Ali Angel et Nichols, à Boston en mars 2005,en Martinique et en Guadeloupe,
où il fait « régulièrement la tournée des boîtes ».

La scène c'est pour lui vraiment magique, « toute l'émotion qu'il reçoit, il se sent porté par le public, c'est un plaisir indescriptible » ! Warren a le trac, bien sûr, mais une fois arrivé sur scène, il reprend confiance, grâce au public qui l'aide beaucoup.

Il connaît pas mal d'artistes ultramarins dont Ali Angel, Talina, Princess Lover, Nichols, Kaysha, Frédéric Wurtz, Ludo,Thierry Delanay...
Warren aime la Soul, le Compas, le Rap et le Rock. Ses artistes préférés sont Daniel Balavoine, R Kelly,Craig David et Kelly Price.

Son parcours audiovisuel
Warren a participé avec Télé Guyane, aux 20 ans de RFO et à Popstars. De 9 Semaines et 1 jour, il veut tirer une expérience artistique et profiter du plaisir qu'il prend à être sur scène.

Quelques confidences
Warren se dit humble mais aussi dépensier, opiniâtre et très perfectionniste. Il est très sociable et aime partager avec les autres. Il a une passion pour la décoration. C'est aussi un excellent danseur de Modern Jazz,et de Hip-Hop. Warren passe beaucoup de temps à voyager. Il a déjà parcouru le Brésil, la Guadeloupe, la Martinique, Sainte-Lucie,les Etats-Unis,la Belgique,le Vietnam, Londres et Amsterdam mais il préfère avant tout Miami.
Warren lutte aussi contre le racisme et participe souvent à des œuvres humanitaires.

Son dernier album "e-Zouk" est dans les bacs depuis la fin juillet 2008

NICHOLS


Nichols, né Stéphane Nichols n'avait qu'un seul but dans son adolescence, c'était de devenir un athlète de haut niveau, pratiquant différents sports tels que l'athlétisme, le football, la boxe thaï et la natation, Nichols s'entraîne dur jusqu'à ce que des problèmes de dos stoppe toute possibilité de carrière professionnelle, il décide donc de s'orienter vers des études de marketing après son bac.

Mais le destin ne l'entend pas ainsi, Nichols, écumant les soirées hip hop et zouk du jeudi au dimanche avec ses potes, finit par se créer des liens d'amitiés grâce à ses talents de danseurs qui lui permettent de fréquenter le milieu hip hop (soirées IZB, Le palace, Soirées Black Sugar...). Il traîne aussi dans les MJC surtout celle de Vitry et celle de Saint Denis où se retrouvent bien des apprentis rappeurs et chanteurs.

Lorsqu'un de ses cousins monte un groupe « live » en 1990, c'est normalement qu'on lui propose de prendre la place du lead vocal (en réalité c'était le seul à savoir un peu chanter..lol !), s'ensuit trois ans de rencontres (Kaysha, Organiz, Roots Neg, Afrojazz, Kareen...) et des free styles dans les radios libres tels que Lutèce ...

Sa rencontre avec G.Raald qui lui présente Ange Boston change la donne. Nichols signe pour un album « zouk rn'b » chez Créoland fin 1992, W.I.A (West Indies Attitude) est né. L'expérience avorte après un 1er album peu concluant.
Nichols choisit de continuer en solo avec une nouvelle équipe, Artson Production. En 1995, sort son premier solo, puis le single « Woy » en 1997, mais le vrai déclic, c'est « Strip Tease » en 1999, 2ème et dernier album produit par Artson Prod. Nichols, déçu par l'attitude de son producteur, rompt son contrat d'artiste.

Avec Ali, rencontré en 1996, il cherche une nouvelle couleur musicale propre à son style qu'on sent déjà dans « Strip Tease » et « Ride it ».
En 2001 sort l'album « 100% Player » (sous licence chez Couleurs Music) mais encore une fois la distribution et la promotion se révèle ne pas être à la hauteur de ses espérances.
Il comprend vite qu'il est préférable de passer rapidement à autre chose, donc moins d'un an plus tard l'album « From Zouk to rn'b » (sous licence chez Pastel Prod 2002) sort ; mais encore une fois la promotion laisse à désirer.

Comprenant que son succès médiatique et public depuis « Strip Tease » pouvait encore s'accroître, il monte avec Krystel DEBY son manager depuis 1999 « Erogen Music » pour pouvoir exploiter son business musical au mieux. Ils choisissent un nouveau distributeur prêt à s'investir dans un projet à long terme. Harold Singamalon, dirigeant de « Section Zouk », apporte ses garanties et c'est ainsi que sort « Hot » (distribution Section Zouk 2004) auréolé du succès de « Zouk Bordel » (Extrait de la compilation Section Zouk Millénium 2003) et de Kerinha (Extrait de la compilation Cap Zouk 2 – Espace Music Tropica 2003).

Enfin libre d'agir à sa guise, Nichols se lance dans la production et signe sous ce nouveau label de nouveaux talents tels que Jamice, Iron, Michael, IIWayz, Mrick, Marcia, Priscillia... tout en composant des titres pour des artistes tels que Kaysha « Si tu veux de moi » ; Talina « Sé Sa », « Je suis prête », « Nah dor » ; Warren « A jamais », « A dé » ; Sylvie Davison « Plaisir Charnel » ; sans compter les artistes capverdiens tels que William « Baté corpo » ; Elisio « Tu n'oublieras jamais »...

LAION.P

SADIK


Sadik originaire de la Guadeloupe est agé de 24 ans, il réside au quartier de Dupré à Sainte-Anne.
Sadik (a.k.a. MC Original) a fait ses premières armes dans le rap au collège puis, au fil du temps, ses influences ont évolué pour donner naissance à son style actuel, fortement orienté vers le reggae-dancehall.
Il a participé à plusieurs projets underground (Feroce Vibes, Black Mixtape 1 & 2, Frenezy Riddim, Black Micky 2, Fuzion et le projet reggae Fight For Freedom vol.2...)

JEAN ZENARRE

HARRY SOUNDOURAYEN

YOUNG CHANG


Toujours aussi déterminé,réaliste,et pointilleux sur chaque rime,Young Chang Mc presente son deuxieme street album underground:"REFLEXION". En effet le mc nous offre cette fois-ci un opus debordant dinfluences de son domaine d'origine qui n'est autre que le RAP.Apres "100 ZANMI",Young Chang ne s'est pas reposé et a poursuivi son evolution au sein du label "GENESIZ".

En parcourant l'album "REFLEXION",on retrouve les details ameliorés qui font de l'artiste ce qu'il est:entendons par la un sens profond de l'analyse,une net diversité musicale (car bien que l'album soit marqué d'une dominante RAP;les styles dancehall,reggae ou jum up n'ont pa été écarté de la trackliste);sans oublier une qualité et une originalité rare en matière de lyrics.

Cependant le deejay asiatique a travaillé ce projet beaucoup plus en autarcie que le premier,tout en collaborant néanmoins avec des valeurs montantes de l'underground tel que 'DATCHA' ou encore "WICKID Jet BLAZY".Inutile de le rapeler"on écoute,on réécoute,et on ne s'en lasse pas"car chaque titre déborde d'émotions et de vérité en brisant automatiquement l'indifférence.

En clair Young Chang lui meme est comparable a sa haine,ses lyrics et ses flows:"quand on croit qu'il n'y en a plus,il en reste encore plein"

SAIK


Saïk est un jeune dj gwada rempli d'énergie et très talentueux. Il est l'un des représentants les plus significatifs de la relève guadeloupéenne, une génération accélérée. De plus en plus présent dans le milieu dancehall français, Saïk est prêt à tout écraser ... ki yo vlé ki yo vlé pa !!!
Saïk est l'une des révélations du dance-hall local underground et commercial. Malgré son jeune âge, Saïk a déjà un très long parcours derrière lui. C'est Admiral T en 1997 qui lui donne la vibe et l'envie de se lancer dans la musique. Ses premiers pas dans le dance-hall se font d'abord avec ses pagnas de Mortenol. Ensuite il rencontre Frédo Deado et ensemble ils créent le groupe Gwada boys. Dans l'underground Saïk n'est plus à présenter et il a de nombreux tunes connus tels que "Youpi now" ou plus recemment "Militan", "Ki yo vlé ki yo vé pa", "Préjugés", "Tchimbé nou", "OK", etc., sans compter la multitude de tunes underground. Saïk participe également à de nombreux shows, sound systems, scènes nationales et boites de nuit. Bref Saïk fait parti du dancehall Guadeloupéen et compte bien contribuer à faire avancer le mouvement en Gwada. Il travail avec les collectifs Gwada Boys, Mortenol Crew, et Genesiz, qui forment une seule grande famille. Saïk ne chante pas uniquement pour le plaisir, il essai avant tout de représenter sa culture le plus possible. Saïk ... Big things a go gwaan !!!

FUCKLY aka MISSIE GG


Né en Guadeloupe,aux Abymes,au début des années 80,Fuckly est l'une des voix Rap de la Guadeloupe. D'origine haïtienne,le rappeur est peu bavard sur son enfance difficile.Influencé surtout par le Hiphop et aussi par les sons des Antilles tels que:Soca,Zouk,Jump-up,Dancehall,Fuckly est un artiste qui aime mélanger les styles.Il fait ses armes musicales dans les sounds systems,où il rencontre de jeunes DJ's avant d'intégrer le groupe N'o Clan (Clan des narrateurs omniscients),collectif Hip-Hop créé par Skud et Kid Kurs,emblème du Hip-hop guadeloupéen.Cest là qu'il rencontre son acolyte Riddla. Il apparaît alors sur quelques disques et compilations comme celle de DJ Moody Mike.Fuckly devient très rapidement l'un des fers de lance de ce groupe et rejoint le label Riko Rekords,qui signe le premier album de « l'enfant terrible» en 1999.
« Fuckly is GGDN » marque l'entrée du jeune rappeur sur le marché du grand public:un départ remarquable par le nombre de vente ainsi que par les rotations médiatiques. Très rapidement Fuckly continue à occuper les temps d'antenne avec la sortie de deux singles:« La bande à Limbo » et « Batmania » avec Riddla.
En juillet 2000,Fuckly participe au premier album du groupe No Clan « Lauri6 O ». En décembre 2001,il arrive à un tournant de sa carrière avec la sortie de l' album «L'indiscipliné» qui eut un vif succès et moment fort pour la Guadeloupe avec le titre «An ni marre»:pendant près de 5 minutes,Fuckly crie la souffrance de toute une île.L'indiscipliné ne peut s'empêcher de dire tout haut ce que les autres pensent tout bas,et cela lui vaut les critiques mais surtout les applaudissements de toutes les tranches dâge.Il sort également un single en duo avec Supa Boo:«Playground».
En 2004,Fuckly interprète «Le loup» sur la compilation «Dis l'heure de Ragga Dance Hall» initié par le rappeur Passi (Issap Production),et apporte son flow sur des titres Zouk avec Medhy Custos ainsi que Perle Lama.
En janvier 2005,c'est la sortie de son 3ème album «Sans commentaires».Fuckly met en avant plusieurs facettes du Hip-Hop et fait part de ses souffrances profondes et des indignations de la société guadeloupéenne.
Le rappeur est un «show man» sans pareil,il a pu le prouver sur la scène du Zénith de Paris lors de la Média Zouk Party il y a quelques années ou lors du "Carribean Bashment 2". Avec les années,Fuckly a continué ses recherches musicales,mûrit ses textes, et son expression scénique.

FORSAY


Plumes et flows certifiés conformes,Forsay est un de ces mc's qu'ont contribué à l'essort du rap Kreyol en Gwada. Membre actif du groupe "N'o Clan",il à cette rare capacité de passer aux sons dit "Hardcores"vers des sons plus "Soucette",c'est à dire plus festifs et commerciaux (un peu normal d'ailleurs,lorsqu'on à pour modèle le rapeur Jay-z). Depuis plus d'une décennie dans le "Rap Game",il a vu naitre mais aussi grandir des m'cs.Fort de ses expériences rapologiques,Forsay prépare désormais son premier album solo prévu pour courant 2008:un mc à suivre....

FOXY DANA


Magdana SERAPHIN alias Foxy Dana est née en Haïti, plus précisément à Jérémie. Dès son plus jeune âge, elle commença à côtoyer les milieux du chant et de la danse sur les bancs de l'école, à Port-au-Prince. Adolescente fonceuse, Foxy Dana se confronta aux styles musicaux les plus endiablés tels que : le Konpa, Rn'B, Ragga, etc... et participa à la vie artistique locale. Artiste complète, elle se lance dans l'écriture tout en continuant à travailler sa voix. Ses nombreux voyages dans l'Europe, en Amérique du Nord lui procurent l'inspiration nécessaire pour l'élaboration de ses textes, aussi bien biographiques que politiques, où l'humour et la dérision s'y résident. Avec un charisme et une voix incomparable, une expérience acquise au sein du groupe TRACK ainsi que ses collaborations avec Nestor Azerot, Thierry Delaney, Killaman, Béoty 4x4, Guerdy Blanc, Power D , le groupe PASS'PORT avec lequel, elle a interprété « Macho » et « On son tambou », Foxy Dana nous joue la carte de la tendresse, en mêlant, en live, des morceaux doux à des rythmes frénétiques. Résidant à Paris depuis 2001, elle continue tout de même à voyager, à s'améliorer afin de se faire une place sur la scène Rn'B américaine mais attendons la suite !... car il s'agit de futurs projets. La sortie de son album « Big Deal » le 06 août 2006, qui comporte 9 titres dont « Fo promès », Big Deal », « Yon ti chans » ainsi que le single « Survivor », nous démontre le talent de l'artiste. En attendant l'élaboration de son second opus « Fighter », Foxy Dana espère croiser le chemin des artistes clés de la scène Rn'B et Hip-Hop tels que : Diam's, Admiral T, P. Dady, 50 Cent, Missy Elliotte, Eve, Beyoncé, Wyclef Jean, Alicia Keys , Akon, Snoop Dog, Lil Kim, Foxy Brown etc....
Son denier album "femme libre" est sortie en septembre 2008

KING DADDY YOD


Daddy Yod, de son vrai nom St Félix Sténard, naît à Petit Canal en Guadeloupe. Il arrive en France à l'âge de 9 ans. Dans les années 80, fortement influencé par le toaster Yellowman, il devient King Daddy Yod et enregistre son premier album Redoutable mixé à Londres. Il est suivi de King Daddy Yodq en 1991. Il se positionne alors comme le fer de lance du ragga franco-créole. Suivent les albums L'Incorruptible en 1993 puis Le Contrat en 1997.

N.S.S


N.S.S Jeune Rappeur venant de la guadeloupe!!
Créateur de " DA REVOLUTION Mixtape "!!
Projet comprenant 1 CD+ 1 DVD sur lequel on peut retrouver des artistes Hip Hop venant de la Guadeloupe ( Fuckly, Forsay, Edson X, Sadik, Dawa, Sista Shy, etc....)

T-ViCE


Roberto et Reynaldo Martino ont su développer une passion pour la musique
en assistant aux nombreux spectacles de leur père, Robert Martino.
Ils jouaient dans les écoles, à des fêtes privées, et surtout performaient dans diverses émissions télévisées de l'époque, en Haïti. C'était en 1992, quand les deux jeunes frères, âgés respectivement de 13 ans (Reynaldo) et de 16 ans (Roberto) ont décidé de former leur propre groupe.Leur début n'a pas été facile car le public les voyait comme des gamins qui voulaient s'amuser.Les gens commencèrent à les appeler T-vice, parce qu'ils voyaient en eux un mini Top vice, groupe de leur père. En 1994, leur premier album « Kompa Kontak » a vu le jour. Ce premier disque n'a pas été facile à produire car on ne les croyait pas assez talentueux. C'est grâce à leur second disque, « T-Vice in the House » que le groupe allait franchir la scène musicale haïtienne alors que leur chanson tube "Tu me touches"
ne faisait que conquérir des milliers de c..ur.En 2004, leur vidéoclip « Party by the sea » dans lequel Wyclef Jean a eu à collaborer, a fait son apparition pour la première fois, sur les écrans américains, BET.T-vice a su émerveiller ses fans et tous les mélomanes après 15 ans d'existence.Ils ont en 2006, fait sortir leur dernier disque "Kitem Viv".Ce cd a eu un bilan de 30,000 copies vendu en deux jours, un vrai record pour la musique haïtienne !

J.P


JP L'animateur de Média Tropicale nous a accordé une interview vidéo.
Il nous parle de ses debuts en tant qu'animateur radio !!

DEE KROSS


Qui est Dee Kross ?
Né le 9 novembre 1981 Tel kris alias DEE KROSS fait partie d'une génération musicale éclectique
autant caribéenne qu'internationale (soul,funk,rap,soca,reggae,etc..).

Il décide de se lancer en autoproduction sous l'aile de DJ Mike avec
son tout premier maxi single « Beach Party » en juillet 2005.

Maintenant une révélation est sur orbite.
Présentation du maxi Beach party: Dee Kross présente son maxi beach party composé
de 4 titres où on retrouve le 1er extrait radiophonique dès l'été 2005 dans son domaine
de prédilection à savoir le hip-hop.Sur ce titre il est accompagné d'un des mentors du hip-hop créole
à savoir Fuckly. Ce premier opus permet de découvrir Dee kross comme un artiste caribean
qui retranscrit sa force culturelle tel que sur le titre "vini gal" en compagnie d'un des artistes
martiniquais de la scene dance hall locale à savoir Thorn. Son gout prononcé pour la musique
du bassin caribbean se conclut par un morceau Soca jump up "Bordel".

2006 est marqué par son titre « Pa ni blempro » sur la compil Axx dem' produite
par Make it happen sur les ondes en été !une « big tune » comme on dit dans le jargon.
Sa dernière œuvre fut sa mixtape « Kreyol Dog mixtape 2006 » .

Et en 2007 il sort son premier album "Réalité Kreyol".

TI MILLA


Le personnage est captivant !
De famille musicienne, grands amateurs de musiques caraïbéennes,
ses parents lui transmettaient l'amour de l'art dès sa plus tendre enfance.
La musique était le quotidien de Ti Milla qui pourtant ne se prédestinait pas à
une carrière musicale professionnelle.

Après un premier travail en studio d'enregistrement,
le jeune artiste tenta sa chance auprès de Skanky du groupe Métal Sound
pour une participation sur leur compile à venir.
Aujourdhui, Ti Milla accumule les compilations et les prestations scéniques.
Il observe son public et lui offre un personnage plaisant.

On en oubli sa petite taille, le podium n'est pas suffisant.
Impressionnant, il est partout, débite des histoires tabous mettant en scène des personnifications hilarantes.
Quant à ses mimiques ! ! !

Avec sa famille artistique, l'objectif est l'union des forces pour l'évolution du
Reggae Afro-caraïbéen à travers les nombreux spectacles et productions phonographiques.
L'heure de la concrétisation par un album solo approche.

C'est d'un regard épanouie,
le sourire jusqu'aux oreilles et le cur battant au rythme de la batterie que Ti Milla
donne rendez-vous à ses spectateurs heureux et impatient de le retrouver.

NYALA


" BIOGRAPHIE DE NYALA "

Originaire de la Martinique, île de la Caraibe, Nyala débute dans le mouvement reggae,dancehall au milieu des années 90 aux cotés de pionniers de la scène martiniquaise . Nyala a un style qui peut aller aussi bien du dancehall hardcore au hip-hop en passant par le reggae mélodieux (très versatile). QUELQUES COMPILATIONS: Biwa(1998),Dancehall Hotta(2004),Pa jwé(2004),Dinamik(2004)Madd thing(2005),Hardtunes(2005),Paradise Connection(2007) ALBUMS: *2001 1er album solo « Que de bonnes vibes » en feat DN5, Matinda, Kulu Ganja, GuyALMC, Mdee .. *2006 2ème album solo « Konfyans » en feat Victor Treffre, Kali, Sully Cally, Yaniss Odua, DDK.

C.H.I.N.G C.H.E.E.NG


C.H.I.N.G C.H.E.E.NG ( Bennchoumy, Lil haiti,T. Rosevelt, Johwell, Dr nicolas) font partie d'un des groupes à New york qui a su donner au Rap Créole ses lettres de noblesse.
Dernièrement un de ses membres a remporté un battle en rappant qu'en Créole.